Louise Blondeau

Débutante dans le domaine de la photo et du développement, Louise évolue dans le domaine de la photographie, partant d’une caméra compacte (Canon G15) elle s’est procuré un appareil supérieur (Nikon d7200).

Elle a joint le ClubPM, l’an passé par l’entremise de Noëlla Aubry. Elle se fait dire qu’elle a un œil différent.

Dès la première présentation qu’elle a suivie au club (le triangle de la capture photographique), c’était du chinois. Elle me dit simplement, ça m’a poussée dans le derrière, ça m’a motivée en d’autres mots: un coup de pied au cul.

La vitesse d’obturation, l’ouverture du diaphragme, ça va. Mais l’ISO, c’est un grand mystère. Chamboulée par le vocabulaire lors des concours, elle prend le ballon au vol et absorbe tous les commentaires pour améliorer sa technique.

Ce qui me frappe le plus de cette femme, c’est sa détermination. Elle n’est pas du genre, ‘’Ne vous en déplaise Votre Altesse’’, elle fonce, ne fait pas du surplace, elle convertit le mordant en action, pour s’améliorer. Dès le début de son adhésion, Louise participe au concours du club, déterminée vous dites…

Louise dit qu’elle a sa vision, artiste peintre depuis une vingtaine d’années, je comprends mieux cette déclaration, car les règles oui, mais… Le point de vue artistique l’emporte et c’est excellent comme ça. Elle se laisse porter par le moment, sans attente, ouverte à toutes les situations qui peuvent se présenter devant elle. Louise a toujours eu une feuille de papier, un crayon, des crayons de couleur, avec elle, ses fidèles compagnons…

Attirée par le « Design », elle mettait des petits bricolages dans les boites à lunch de son fils pour lui souhaiter une belle journée. L’école communique avec elle pour créer des décors, des costumes, tout le ‘’tralala’’ des spectacles musicaux de l’école Val Marie pour Noël et la fin d’année scolaire, avec, comme vous le savez, très peu de budgets!

Concernant la photographie, en exemple, lors d’une promenade, le soleil lui offre un rayon, un faisceau strident, hop, elle sort sa sphère de cristal pour visualiser le monde autrement. Elle prend des photos et explore tous azimuts.

Plus concrètement concernant le ClubPM, Louise m’adresse une critique, elle me mentionne qu’elle aimerait bien que nous tous, entre nous, ayons des discussions au sein du club de photo. Se sentir accompagnée par les plus aguerris pour mieux comprendre la technique de la photo. Suite à ces apprentissages, elle pourrait explorer encore mieux sa créativité. Elle trouve qu’il y a un grand manque de ce point de vue, à nos soirées.

Je t’ai entendu Louise, nous y verrons tous, sous peu…

Citation :

« Chaque exposition a un effet sur le rendu et la signification de nos photos; c'est à nous de connaître les réglages qui produiront l'image que nous avons en tête » David duChemin


Ce site utilise la 


Faites parler de nous sur les médias sociaux