La lumière et les effets de la loi sur l’inverse du carré de la distance.

Dans le graphique présenté ci-dessus, fourni par Christian Proulx, nous retrouvons concentrées les informations utiles que cette loi impose pour le photographe. 

Rappelons que la lumière émise par une source se répand dans l’espace en se dispersant en fonction d’une loi physique, connue sous le nom de « loi de l’inverse du carré de la distance », 1/r2, ou r est la distance à la source (graphique ci-contre).

 C’est du chinois pour vous ?

Mais voici les implications pour vous en photographie:

Vous utilisez de l’éclairage pour du portrait, de la macrophotographie ? Vous êtes alors directement concerné. Par exemple, vous utilisez un flash pour illuminer un modèle, le simple fait d’en doubler la distance divisera par quatre la quantité de lumière reçue par le sujet! Le fait de bouger une source est donc un élément clé dans la gestion de l’illumination de la scène.

Toutefois, Christian nous a conscientisés sur un phénomène résultant de l’application de cette loi et qui est méconnu de beaucoup de photographes.

Sur les photos suivantes, nous remarquons que, lorsque la source est proche de la figure du mannequin que la lumière peine à exposer correctement les oreilles, tandis que l’éloignement de l’éclairage permet une répartition plus égale de la lumière autour du sujet.


Source proche (distance flash-nez = distance  nez-oreille)

Quand dans ce cas la distance nez-flash = 1 unité, la distance oreille flash = 2 unités, l’intensité de la lumière au niveau de l’oreille est donc 1/22 soit 1/4 ou 25% de celle qui atteint le nez.

 

Source éloignée (distance flash-nez = 25 x distance oreille-nez).

Dans ce cas l’oreille se trouve à 1,04 unité du flash, ce qui représente une intensité par rapport au nez de 1/1,042 soit 92%.

C’est-à-dire que, dans le cas où la source lumineuse est éloignée, il n’y a presque pas d’atténuation à l’oreille par rapport au nez.

Voici de l’installation vue du dessus:

Graphique de Mario Groleau

Nous avons:

Photos ci-dessus par Christian Proulx

Ce principe est valable dans toutes les situations où nous avons une source lumineuse et un sujet, que la source soit un flash, une lampe Del, incandescente ou autre.

Afin de parfaire votre connaissance sur ce sujet, nous vous conseillons de visualiser cette vidéo.Bien qu’en anglais, celle-ci est très visuelle et facile à saisir.

Résumé de l’atelier donné par Christian Proulx, lundi le 14 janvier 2019.  Nous le remercions pour avoir amené ce sujet et l’avoir présenté aux membres.

Citation :

« Quoi que nous ayons fait, Kertesz l’a fait le premier » Henri Cartier-Bresson


Faites parler de nous sur les médias sociaux