Aller au contenu

La distance hyperfocale en photographie de paysage

Les saisons qui viennent et le climat plus clément qui les accompagne ouvrent la voie à d’autres possibilités dans la photo de paysages. Il arrive à l’occasion qu’en tant que photographe, nous voulions obtenir une composition de paysage où tous les éléments du cadre seront au focus, de l’avant-plan à l’infini. Il existe une façon simple d’y arriver par le calcul de la distance hyperfocale. À la suite d’une lecture fort intéressante sur un site en langue anglaise, je vous propose un résumé sur le sujet.

Toutes les photographies ne nécessitent pas que vous fassiez la mise au point de votre objectif à la distance hyperfocale. Par exemple, si vous photographiez un paysage à partir d’un belvédère sur une montagne et qu’il n’y a aucun objet au premier plan, il serait inutile de calculer la distance hyperfocale, car votre objet le plus proche est très éloigné, sinon à l’infini. La distance hyperfocale n’est utile à calculer que lorsque vous avez des objets à la fois proches et éloignés de votre objectif que vous désirez être nets.

La distance hyperfocale peut être un sujet compliqué. Cependant, si vous désirez prendre les photos les plus nettes possibles, en particulier des photographies de paysage, cela peut être vraiment très utile.

Qu’est-ce que la distance hyperfocale ?

La distance hyperfocale, dans sa définition la plus simple, est la distance de mise au point qui donne à vos photos la plus grande profondeur de champ. Par exemple, considérez un paysage où vous voulez que tout, le premier plan et l’arrière-plan, apparaisse totalement net. Normalement, si vous faites la mise au point sur l’arrière-plan, l’avant-plan apparaîtra flou dans l’image. Et si vous vous concentrez sur l’avant-plan, l’arrière-plan ne sera pas aussi net que désiré. Il existe quelques méthodes pour déterminer la distance hyperfocale et l’une d’entre elles est assez facile à utiliser.

Comment calculer la distance hyperfocale ?

Il est important de noter que, si vous faites la mise au point à la distance hyperfocale, votre photo sera nette de la moitié de ce point à l’infini. Donc, si votre distance hyperfocale pour une ouverture et une focale d’objectif données est de vingt pieds, tout, de dix pieds jusqu’à l’horizon, apparaîtra net. Sur le Web, il existe des tableaux de distance hyperfocale essentiellement basés sur deux variables : la focale de votre objectif (ex: 50mm) et votre valeur d’ouverture (ex: f/11). En croisant ces deux variables, le tableau vous indique une distance hyperfocale. En divisant cette distance par deux, vous saurez quel objet du premier plan sera au focus.  Comme vous pouvez le deviner, il existe sur le Web de nombreuses applications pour smartphone qui font la même chose. Les tableaux et les applications remplissent tous les deux la même fonction: ils fournissent la distance hyperfocale pour les paramètres de votre appareil photo. 

Cependant, les tableaux de distance hyperfocale et les applications qui en découlent comportent quelques limites. Le principal problème est qu’ils ne tiennent pas compte du paysage réel que vous voulez photographier. Ces tableaux et ces applications n’ont aucune idée si l’objet de premier plan que vous désirez être net est à quelques pieds de votre appareil photo ou plus loin. Bien qu’ils permettront de rendre net l’arrière-plan de vos photos, votre premier plan sera-t-il suffisamment net?

La méthode du double de la distance 

Rappelez-vous que, de la moitié de la distance hyperfocale jusqu’à l’infini, tout est au focus. Ainsi, pour estimer la distance hyperfocale pour une scène donnée, vous pouvez simplement doubler la distance entre votre objectif et l’objet le plus proche que vous désirez voir net sur votre photo. Par exemple, si je veux qu’une fleur située à cinq pieds soit nette ainsi que l’arrière-plan éloigné, ma distance hyperfocale sera de dix pieds. Pour utiliser cette méthode, il suffit de suivre les étapes suivantes : 1. Dans la scène que vous photographiez, déterminez l’objet le plus proche que vous voulez voir apparaître net et estimez sa distance par rapport à votre appareil photo. 2. Doublez cette estimation pour trouver votre distance hyperfocale. 3. Faites la mise au point de votre objectif à cette distance hyperfocale. Tout, de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini, sera net. 4. Réduisez votre ouverture pour augmenter la profondeur de champ. Vous pouvez estimer l’ouverture correcte qui, pour les objectifs grand angle, sera souvent autour de f/8 ou f/11, ou prendre une photo test et voir le résultat pour vous assurer que tout est net. 

C’est une astuce assez facile à mettre en pratique. Bien sûr, vous devez apprendre à estimer les distances, mais on peut y arriver avec l’usage. Ainsi, votre capacité à estimer la distance de mise au point s’améliorera avec le temps, ce qui en fait une méthode très utile et dont la courbe d’apprentissage est rapide.

Source: COX, Spencer (2019, 10 mai). Hyperfocal Distance Explained, sur le site Photography Life. Consulté le 4 mai 2023. https://photographylife.com/landscapes/hyperfocal-distance-explained

 

Citation :

«S’il n’y avait qu’une seule manière de photographier, nous ferions tous la même photo n’est-ce pas? et ce n’est pas le cas» Thorsten Overgaard